Quatre raisons de participer à des salons

Rencontrer des décideurs
 
Selon Exhibit Surveys, en 2010, 80% des visiteurs de salon avaient « le pouvoir de recommander ou de prendre les décisions finales d’achat ». En outre, « 31% des visiteurs » déclaraient que « leur intention d’achat était encore plus favorable après leur visite sur le salon ».
 
Améliorer la productivité commerciale
 
Selon l’OJS (Office de Justification des Statistiques), le contact client sur un salon est « 4 à 10 fois moins cher qu’une visite client ». En effet, sur un stand le coût contact est en moyenne de 20 euros alors qu’il pe ut varier de 80 à 200 euros pour une visite sur le terrain. Par ailleurs, un commercial rencontrera 15 clients/jour sur un salon contre 3 en moyenne lors d’une tournée terrain.
 
Prospecter
 
Le salon est un lieu d’opportunités, de rencontres de prospects « chauds » et « réceptifs » puisque la démarche du visitorat y est volontariste. C’est de ce fait un moyen privilégié pour l’exposant d’élargir son volant de clientèle.
 
Communiquer auprès de la presse et des leaders d’opinion
 
Le budget d’un salon reste un investissement relativement coûteux, comment l'optimiser ?

 
Réussir son salon : trucs & astuces

Avant le salon
 
Définir un budget et un objectif
 
La participation à des salons s’inscrit dans la stratégie globale de l’entreprise et des départements marketing, commercial ou ressources humaines.  Il est indispensable de définir des objectifs précis et un budget incluant l’achat d’espaces, le stand mais aussi les frais de personnel (voyages, hôtels, restaurants). Définir un système de mesure du succès de chaque salon en fonction des objectifs initiaux est primordial.
 
Choisir les salons auxquels on souhaite participer, les emplacements et surfaces
 
Des grands salons internationaux aux congrès locaux, il existe des milliers d’évènements. Il est important que chaque participation réponde aux problématiques « business » de l’entreprise. De nombreuses entreprises privilégient aujourd’hui la participation à des salons locaux avec des petites surfaces, elles y mesurent plus facilement leur retour sur investissement. Les organisateurs des salons proposent souvent des tarifs remisés pour une inscription anticipée. Donc mieux vaut vous y prendre à l’avance. L’emplacement est aussi un élément déterminant. Privilégiez des emplacements à côté de l’entrée, dans les allées principales ou des locomotives (les sociétés leaders qui attirent des visiteurs).
 
S’adresser à des professionnels du stand et de la communication visuelle portable
 
Les métiers de l’exposition et de l’évènementiel sont très spécifiques et nécessitent de l’expérience. Adressez-vous à des professionnels et n’hésitez pas à poser des questions à votre prestataire sur l’organisation et vos interlocuteurs. Vous pouvez également demander et contacter leurs références.
 
Rédiger un brief pour des professionnels du stand
 
Expliquer bien vos objectifs et votre stratégie. Plusieurs contraintes peuvent influencer la proposition de votre standiste et vous faire économiser beaucoup d’argent.
 
Quel type de stand choisir ?
Nous avons classé les stands en 3 catégories selon leur poids, volume et temps/difficulté de montage : ultraportables, portables et transportables. Les exposants sont autonomes dans le montage et démontage avec toutes les solutions ultra-portables et portables. Certains stands transportables sont aussi labellisés « 100% autonomes ».
 
Combien de fois votre stand va-t-il être utilisé ?
Si vous n’utilisez votre stand qu’une fois, privilégiez la location; si vous le réutilisez plusieurs fois, précisez les différents espaces et configurations souhaitées. Il est possible à partir d’un système modulaire d’utiliser des éléments communs pour des expositions allant de 9 à 100 m2.
 
De quelles fonctionnalités avez-vous besoin ?
Accueillir, ranger, exposer des produits, diffuser une vidéo, organiser des réunions avec vos clients, distribuer des brochures. Autant d’objectifs qui vont influencer la création de votre stand.
 
Invitez vos clients et prospects
 
Les organisateurs de salon mettent à disposition des entrées gratuites et une newsletter, ce qui permet de prévenir vos clients facilement. Les équipes commerciales peuvent également élargir leur action sur des rendez-vous avant et après le salon, comme par exemple des petits-déjeuners et des dîners. N’oubliez pas, ce sont autant de visites de terrain économisées.

 
Pendant le salon
 
Les détails font la différence
 
Votre stand reflète l’image de votre société. Organisez-le ! Un espace de stockage est idéal pour cacher vos emballages ou ranger vos brochures. Les solutions portables ont toujours un container de transport qui se transforme en comptoir et les solutions modulaires proposent des réserves avec
une porte. L’éclairage est indispensable, il met en valeur votre message. Des solutions environnementales LED permettent d’économiser en électricité.
 
Briefez vos équipes tous les matins
 
Votre équipe doit être formée sur vos nouveaux produits et ser vices. Une réunion tous les matins avant l’ouverture permet de repréciser les objectifs et de faire le point sur les questions posées la veille.
 
Animez votre stand
 
Pour susciter l’intérêt, créez l’événement sur votre stand avec des formations, apéro « wine and cheese » et autres « happenings ».

 
Après le salon
 
Le suivi est l’élément clé du succès
 
Ce n’est pas parce que vous avez rencontré des clients et prospects intéressants que le salon est un succès. La clé, c'est le suivi. Remerciez vos clients après le salon et faites un suivi individualisé de chaque demande. Assurez-vous que chaque lead (prospect du salon) a été traité avec un suivi objectif. Vous pourrez ainsi mesurer le succès du salon et décider de vous y réinscrire ou non.
 
Réutilisez les visuels après le salon
 
Des systèmes d’exposition comme Panoramic permettent de réutiliser une partie des visuels qui peuvent être coupés et recousus. Le cadre simple-face permet alors de les fixer au mur, le cadre double-face permet de créer des murs d’images qui constitueront des petits kits d’exposition.